Le rejet est une forme de harcèlement scolaire. Il touche malheureusement de nombreux enfants.

rejet-harcelement-scolaire-pas-amis

Laisse-moi te raconter l’histoire de Maxime.

Maxime a 7 ans.

Il arrive en cours d’année dans un nouvel établissement scolaire.

Il est anxieux d’intégrer une nouvelle classe, de découvrir une nouvelle maîtresse, mais excité à l’idée de se faire de nouveaux copains !

Maxime est un petit garçon mignon, blondinet, toujours souriant et un brin timide.

Ça fait maintenant 3 semaines qu’il est arrivé dans cette école.

La maîtresse est un peu autoritaire, mais sympa.

Par contre, Maxime n’a toujours pas de copains.

Il ne comprend pas.

Le rejet est partout dans la cour de récré !

Chaque jour pendant les récrés, il va voir les garçons qui jouent au foot

« Je peux jouer avec vous ? »

À chaque fois, il se heurte à un refus de leur part.

Alors, il se dirige vers les enfants qui jouent aux billes

« Je peux jouer avec vous ? »

Il obtient le même « non » catégorique.

Même les filles qui jouent à l’élastique ne veulent pas de lui.

Ce que ressent un enfant victime de rejet

Pourquoi Maxime n’arrive pas à trouver des copains ?

Pourquoi personne ne veut jouer avec lui ?

Il en souffre

Il s’isole

Il passe ses récrés dans un coin de la cour et il regarde les autres enfants rire, courir, s’amuser, crier comme des fous

Chaque jour, il se renferme un peu plus

Il est triste et a perdu son doux sourire

Maxime n’est pas heureux dans cette nouvelle école.

Le rejet est une forme de harcèlement scolaire

Dans ce cas de figure, Maxime n’est pas victime de moqueries ni de violence physique

Pourtant, il est victime d’une manifestation sournoise de harcèlement scolaire

Ses camarades le rejettent

Il est invisible et impuissant

Il ne peut pas tisser de liens sociaux avec les autres enfants

Le rejet est hautement anxiogène et douloureux

Savais-tu que ce sont les mêmes zones du cerveau qui s’activent lorsque nous éprouvons un rejet que celles qui nous font ressentir la douleur physique ?
C’est pour cette raison que le rejet fait tellement mal.

Dans notre histoire, à l’époque des chasseurs-cueilleurs, être rejeté était égal à une condamnation à mort. Seuls, nous avions très peu de chance de survivre. Ce passé est toujours ancré dans nos gènes. Ce n’est donc pas étonnant que le rejet crée autant d’anxiété chez les enfants qui en sont victimes.

Quelles sont les conséquences du rejet à l’école ? 

L’isolement alimente une réelle souffrance psychologique, dans l’instant présent, mais aussi pour son futur, pour sa construction en milieu scolaire.

Il existe malheureusement beaucoup de « Maxime » dans les cours d’école.

Je t’invite à partager cet article pour parler de cette forme perfide du harcèlement scolaire.

Et aider tous ces « Maxime » qui souffrent en silence, à être reconnus.

Si tu reconnais ton enfant dans cette situation et que tu souhaites qu’il soit accompagné pour en sortir. Discutons-en.

About Laurie

Hello, moi c'est Laurie :) Ancienne victime de harcèlement scolaire. Je sensibilise sur le sujet et j'accompagne les enfants à en sortir !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *