Le harcèlement scolaire est encore un sujet très tabou dans les écoles et pourtant voici un échantillon de ce qui se passe tous les jours dans les cours de récréation:

Samuel est le bouc émissaire de sa classe, pas un seul jour ne passe sans qu’il soit insulté et bousculé.

Célia passe toutes les récrés toute seule depuis que Mélanie a décidé qu’elle n’était plus assez bien pour ses copines.

Julia est harcelée, par ses copains de classe, sur les réseaux. Elle n’ose rien dire, ses parents ne voulaient pas qu’elle y soit.

Léon se fait voler son goûter par son seul « ami ».

Au fond de la cour, Élise subit régulièrement des attouchements par un groupe de garçon.

Martin est un peu efféminé, tout le monde s’amuse à l’appeler Martine en tentant de l’imiter.

2-a-3-enfants-par-classe-harcelement

On aimerait tous continuer à croire qu’il n’y a pas de harcèlement dans l’école de nos enfants.

Pourtant, il est malheureusement présent dans toutes les écoles.

Il n’est que le reflet de notre société, remplie de violence et de luttes de pouvoir.

Il serait futile de croire qu’elle n’est pas présente dans les cours de récréation.

Mais on a besoin de se rassurer, en tant que parent aimant, pour laisser nos « petits trésors » en confiance, alors on y croit !

Les écoles vous mentent en omettant une partie de la vérité.

Le harcèlement est un sujet bien plus complexe qu’il n’y parait.

Les écoles ne sont actuellement pas formées pour y faire face et choisissent bien trop souvent de nier le harcèlement plutôt que d’admettre leur incompétence à le gérer.

Les parents qui ont découvert une partie de l’horreur que vivait leur enfant se battent pour que l’école agisse et protège leur enfant.

Mais bien trop souvent l’école choisit de minimiser les faits.

Tente de rassurer les parents en disant qu’elle prend les choses en main.

Et la plupart des enfants continuent à souffrir en silence de la situation face à laquelle pour certain la seule échappatoire sera la mort.

Les écoles font culpabiliser les parents !

Je ne compte plus le nombre de parents que l’école a catégorisés comme trop protecteur.

N’est-ce pas l’un des premiers rôles d’un parent, protéger son enfant ?

L’école finit souvent par convaincre les parents qu’ils exagèrent que ce ne sont que des chamailleries d’enfant.

L’enfant préfère ne plus en parler pour protéger ses parents de sa souffrance.

Et c’est malheureusement après de trop longues années de souffrance que je reçois vos enfants.

Alors, oui, je suis en colère qu’on minimise la souffrance des enfants.

Il est vraiment temps que l’éducation émotionnelle fasse partie intégrante de la formation des directions et des enseignants.

Il est plus que temps que les adultes apprennent à accueillir et à écouter les émotions des enfants.

Comment pourrions-nous les protéger si nous ne sommes pas capables d’entendre leurs souffrances ?

Dois-je faire confiance à l’école de mes enfants ?

Je ne sais pas si l’école de votre enfant ne fait rien.

Mais ce que je sais, c’est que les méthodes actuellement employées ne sont pas efficaces et ont même tendance à empirer la situation plutôt que de la régler.

Quelles sont les méthodes employées dans les écoles pour lutter contre le harcèlement ?

❌ Sanctionner les harceleurs, ça ne règle pas le problème. Ça leur donne juste l’envie de se venger et d’augmenter la violence sur leur victime.

❌ Les virer de l’école, ils recommenceront dans celle d’à côté.

❌ Les négociations, le harceleur vous mènera en bateau, pourquoi arrêterait-il de s’amuser ? La situation, lui plaît. Son emprise sur la victime, le nourrit de cette sensation insatiable de pouvoir. Quel intérêt pour lui d’arrêter ?

Vous aurez peut-être envie d’agir …

❌ Aller trouver soi-même les harceleurs, bonjour les représailles pour votre enfant.

❌ Changer mon enfant d’école, une solution à court terme. Tôt ou tard, il rencontrera de nouveaux « méchants » et sera encore moins en mesure de leur faire face.

Quelle est donc l’issue ?

La seule que je connaisse et qui a fait ses preuves consiste à équiper les enfants, pour qu’ils puissent se protéger du harcèlement.

Pourquoi pensez-vous que tous les enfants ne sont pas victimes de harcèlement ?

Sont-ils trop beaux ? Trop parfaits ? Trop populaires ? Trop cool ?

Non, ils ont juste acquis la compétence de se protéger.

Et comme toute compétence, la bonne nouvelle, c’est qu’elle s’apprend.

Tu penses que ton enfant devrait développer ces compétences ?

Écris-moi à laurie@sosharcelementscolaire.com

 

About Laurie

Hello, moi c'est Laurie :) Ancienne victime de harcèlement scolaire. Je sensibilise sur le sujet et j'accompagne les enfants à en sortir !

1 Comment

  1. Super billet encore une fois. Certaines écoles font croire que le harcèlement et la violence n’y « existent pas ». Ces écoles, souvent assez prisées, tiennent tellement à leur réputation que ça devient l’omerta (je le sais d’expérience personnelle). Cela dit, une camarade de ma fille, arrivée récemment dans l’école dit à tout le monde que cette nouvelle école est nettement mieux que son ancienne, notamment du point de vue des violences entre élèves. C’est bien sûr une bonne nouvelle pour cette petite mais est-ce à dire que tous les enfants de l’école sont toujours gentils? Bien sûr que non. L’école heureusement ne prétend pas le contraire. C’est pour ça que je coache moi-même ma fille quand elle a des soucis avec ses pairs, avant que ça devienne trop difficile à solutionner.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.